Documents archives

 Notice sur TOREUTIQUE VI Op. 69

 Composé à l’IPEM à Gand en avril 1974, et d’une durée de 16’05” cette pièce pour Bande magnétique peut s’écouter seule ou simultanément avec des pièces pour instruments solos du même auteur telles que “MONOLOGUE DOUBLE “ pour flûte, “BASSONANCE” pour basson, “SPÉLÉOPHONIE “ pour contrebasse, “VIOLONANCE” pour violon qui sont des pièces mobiles ( ouvertes ). L’ interprète de ces pièces instrumentales doit donc d’abord écouter cette bande et établir son parcours en fonction de cette écoute.

 Elle est réalisée avec des sons électroniques issus d’un synthétiseur EMS sons de piano divers objets sonores concrets en contact avec les cordes du piano, diversement travaillés et montée sur deux pistes.

Le mot TOREUTIQUE qui constitue le titre de l’œuvre est un vieux mot qui signifie art de ciseler le bois le métal, l’ivoire. Il s’agit donc pour ainsi dire d’une ciselure du son .

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35