Documents archives

Paul-Baudouin MICHEL

Notice sur “ REQUIEM POUR UN ORDINATEUR “ Op. 72

Oratorio écrit pour chœur mixte à six voix, récitant, ensemble instrumental comportant 6 cors, 3 trompettes, 3 trombones, 1 tuba, 1 timbalier, 4 percussionnistes,2 pianos, sur des poèmes de Pierre DELLA FAILLE.

Composition en 1975.

Durée : entre 45 et 48 minutes.

La poésie violente, drue et révoltée, d’un vocabulaire très riche de Pierre DELLA FAILLE a requis une musique idoine. Comme pour “La Crétinisation”, les voix sont traitées de multiples manières :

– Chant normal

– Recitativo très articulé en soignant les attaques.

-Sprechgesang, sorte de parlé chanté c’est-à-dire parlé avec intonations chantées ( le contraire du sprechgesang schoenbergien )

– Parlé avec diverses intonations non chantées; cette émission s’appliquant surtout au récitant et, sporadiquement au chœur.

La frontière n’est pas toujours très nette entre ces différentes manières et dépend du contexte et des différents effets vocaux ( nasal, crié, nez pincé, chuchoté, rauque, hurlé, aboyé… etc.)

La percussion est très abondante (plus de 45 instruments différents, allant de la sirène, aux galets, du waldteufel au fouet, des chaînes au ressort, du sifflet de police à la machine à écrire. )

Toutes sortes de sourdines sont employées pour varier les timbres des cuivres.

La bande magnétique est plutôt d’un caractère “fond, sonore “ un peu neutre.

Il s’agit d’une vaste fresque ou des foules s’agitent et grouillent.

Pour ne pas tomber dans le chaos, le compositeur s’est accroché à quelques mots-clés, à quelques expression-images, sorte de thèmes autour desquels tout doit s’articuler :

– Thèmes principaux enveloppant :

1.“MYRIADE” (“Le plus haut …”)

2 “TUNNEL-COULOIR

3. “CROISADE – MARCHE

4. “CRI”

5. “SQUALES-MYRIADES ( retour du thème : “le plus haut, une coupole étroite recèle l’ordinateur”)

Fin : chaque choriste chuchote rauquement, secoue une boîte d’allumette en allume une et la souffle, inspire par le bouche et si possible fait craquer les os de ses mains.

Pour le texte voir la partition complète au CeBeDeM.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35