Documents archives

Paul-Baudouin MICHEL

Notice sur “LE CRI D’ ERASME” Op. 146

oratorio de PB. MICHEL
Texte en latin adapté d’Erasme en 8 parties pour voix de basse, récitant, chœur et grand orchestre ( 1990 – 24’-25’ )
Il s’agit en  d’une sorte d’oratorio pour basse solo, récitant, chœur et grand orchestre symphonique normal et dont le texte est d’ERASME  qui fut certainement le premier européen de son temps et qui a su “juste raison garder”à une époque ou l’Europe allait être déchirée par de violentes querelles politiques et religieuses. Cela s’est traduit dans le langage de son temps par une expression d’horreur viscérale pour toute violence guerrière et  même verbale et une aspiration profonde de la paix.
Outre des biographies, j’ai lu à la Bibliothèque royale à peu près tout (en français mais avec le texte original latin sous les yeux ) et parcouru en diagonale son immense correspondance (12 gros volumes de lettres dont certaines ont 30 pages)

 

Voici le plan et les sources :
1. Extrait d’une lettre à Berghes du 14 mars 1514 pour chœur.
2. Extrait d’une lettre à Laurenzo Campeggio du 24 juin 1530 pour basse solo
3. Chanson des gardes suisses de la guerre des paysans de 1525 pour chœur d’hommes.
4. Extrait de “Dulce bellum inexpertis” de “Querela pacis” et de « Institutiones”
pour récitant et chœur.
5. Lettre à Ammonius  du 15 octobre 1515 pour basse solo.
6. Extrait du “Panégyrique de Philippe le Beau” constitué de 52 épithètes.

et quelques courts interludes orchestraux.
durée : entre 24 et 25 minutes

Sauf la chanson des Suisses  en allemand, le tout est chanté ou dit en latin .

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35